Le printemps des étoiles

Le printemps des étoiles

Prix normal
$39.95
Prix réduit
$39.95
Prix normal
Rupture de stock
Prix unitaire
par 
Frais d'expédition calculés lors du paiement.

Un cri se fit entendre suivi d’une déflagration. «C’est le signal! hurla un passager en avant du navire. Tout le monde descend!»

Ilse fut prise de panique. Les gens autour d’elle couraient dans tous les sens, sachant qu’ils n’auraient que peu de temps pour gagner la plage à l’insu des patrouilles britanniques. Elle espérait que les plus faibles auraient le temps de gagner la côte avant qu’il ne soit trop tard. D’un regard elle considéra les enfants, frêles et apeurés dans l’obscurité de la nuit qui touchait à sa fin. Elle prit deux d’entre eux par la main et suivit la foule se dirigeant vers la proue. Les passagers sautaient du bateau, s’accrochant à des débris pour gagner la plage. Il régnait une grande agitation, mais tout devait se faire très vite. A contrecœur, la jeune femme jeta l’étui de sa guitare à la mer et sauta à son tour dans l’eau glacée. Bon nombre de voyageurs avaient déjà gagné la côte. Elle constata avec horreur qu’elle n’avait pas pied. Attrapant son instrument, elle tenta de se laisser porter par les vagues jusqu’à la terre ferme. On venait à l’aide des enfants. Des passagers les transportaient sur leurs épaules ou les portaient dans leurs bras. Ilse se débattait pour gagner la côte. Ses habits lui pesaient. Il lui semblait que la mer l’emportait vers le large. Elle ne prêtait plus attention à ce qui l’entourait. Enfin, ses pieds heurtèrent le fond. Epuisée, elle rampa vers la plage sur le sable mouillé. Elle n’était pas allée assez vite. Déjà, les autres se dirigeaient vers l’intérieur. Elle ne se pressait pas, trop heureuse d’avoir atteint le rivage, à l’abri des vagues. Elle aurait voulu embrasser le sol béni qui l’accueillait, puis se reposer sur lui, mais son bonheur d’avoir atteint la terre fut de courte durée. Elle entendit des hurlements venant du large. Se retournant avec vivacité, elle vit avec horreur un enfant se débattre dans la mer, en danger de se noyer et de voir le navire abandonné s’effondrer sur lui.

Ilse eut une seconde d'hésitation, puis courut se jeter de nouveau à la mer. Elle ne prêta pas attention au cri d'un homme à ses côtés lui demandant de renoncer. Elle ne ne pouvait pas laisser cet enfant mourir une fois de plus, elle ne pouvait pas.